Accessibilité Aller à l'accueil Accès au contenu Accès au menu principal Accès au menu rapide Accès au menu contextuel
Lué-en-Baugeois

Lué-en-Baugeois

Maire délégué : Bernard de la Perraudière

Superficie : 8 km2
Habitants : 336 (2017)
Densité : 45 hab. au km2

Histoire de Lué-en-Baugeois

Le nom évolue au fil du temps :

En 1050, Luiacus
En 1060, Lugiacus
En 1080, Luiei
En 1419, Lueium
En 1484, Lué
En 1931, Lué-en-Baugeois

La population évolue elle aussi :

En 1790, 312 habitants
En 1841, 350 habitants
En 1851, 405 habitants
En 1861, 374 habitants
En 1866, 396 habitants
En 1872, 404 habitants
En 1900, 312 habitants
En 1921, 269 habitants
En 1946, 264 habitants
En 1968, 227 habitants
En 1990, 291 habitants
En 2008, 350 habitants

Préhistoire

Trois haches de pierre et un bloc de bronze fondu ont été trouvés sur le territoire de la commune.

Histoire

Une enceinte, vestige d’un camp romain, avait été remarquée à Chatillon. Le fief relevait de Matheflon et fut donné vers 1120 à St Serge d’Angers. Le fief fut réuni à la seigneurie de Jarzé à la fin du XVè siècle.
Pendant la révolution, en l’an III, la commune fit partie du canton de Jarzé.
On note le 2 août 1795 une incursion des Chouans au presbytère du curé constitutionnel. Une autre incursion a eu lieu à la mairie le 25 avril 1795. On brûle les archives et on oblige le maire à scier l’arbre de la liberté.

Quelques dates

1608 : un fléau ravage le vignoble qui couvrait une partie importante du territoire de la commune
1709 : un hiver très rigoureux cause la mort de nombreux noyers
1754 / 1774 : 30 et 32 décès respectivement. On ne sait pas s’il s’agit d’une maladie contagieuse ou d’un empoisonnement dû à l’ergot du seigle
1914-1918 : 61 hommes de 18 à 47 ans ont été mobilisés. 12 morts et 7 blessés
1933 : arrivée de l’électricité
1939-1945 : quelques passages de soldats allemands à la Perraudière ou au lavoir
1944 : sécheresse, le lavoir de la commune est à sec
2016 : Lué-en-Baugeois devient commune déléguée de Jarzé Villages

Patrimoine

1. Église Notre-Dame et Saint Julien, fondation romane

XIè et XIIè : nef – grange – voûtes Plantagenêt – petite porte côté mairie
XIIè et XIIè : chœur et transept
XIIIè : portail principal
XVIIIè : autels dans les chapelles
1817 : construction de la sacristie
1875 : composition de mosaïques au sol dans le chœur et la centrale de la nef – vitraux actuels.

2. Croix du cimetière classée monument historique

XVIè : d’un côté un Christ, les 2 bras plaqués d’un écusson. De l’autre, la Vierge couronnée tenant un enfant nu dans les bras
Autre croix du XVè, XVIIIè et XIXè.

3. Prieuré. Ancien prieuré Saint-Jean – Ancien presbytère – Date de fondation inconnue.

4. Grange du prieuré XVIè.

5. Mairie : maison ancienne transformée en mairie en 1998.

6. Lavoir : il s’est retrouvé à sec en juillet 1949.

7. La Galaisière : ancien manoir du XVè.

8. La Tuffière : château reconstruit de 1857 à 1860.

9. Les caves : troglodytes dans le bourg de Lué.

10. Peintures de l’église XIIIè – Saint-Pierre délivré par un ange – Jugement dernier et paradis

11. La chapelle de la Perraudière : 1662

12. Le bûcher de La Perraudière.

13. La Vieille Perraudière : XVIè.

14. Le Château de la Perraudière : XVIIè.