Accessibilité Aller à l'accueil Accès au contenu Accès au menu principal Accès au menu rapide Accès au menu contextuel

Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal

L’ex Communauté de communes du Loir, devenue Communauté de communes Anjou Loir et Sarthe (CCALS), a lancé l’élaboration d’un Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) sur les communes de son territoire, dont la commune de Jarzé Villages.

Ce document d’urbanisme, qui remplacera à terme les documents d’urbanisme des 4 communes déléguées (Carte communale de Beauvau, Plan d’occupation des Sols de Chaumont d’Anjou et Plans Locaux d’Urbanisme de Jarzé et Lué-en-Baugeois), est à la fois :

  • un document de projet qui doit définir le visage de notre territoire à horizon 10/15 ans en matière d’aménagement et de développement ;
  • un document réglementaire qui traduira ce projet et à partir duquel les déclarations préalables, permis de construire et permis d’aménager seront instruits.

L’élaboration du PLUi répond à plusieurs objectifs :

  • donner de la cohérence à l’aménagement de notre territoire en matière de déplacement, d’habitat et de développement économique ;
  • traiter les enjeux environnementaux à une échelle appropriée (lutte contre l’artificialisation des terres agricoles, préservation des paysages et de la biodiversité, remise en bon état des continuités écologiques) ;
  • harmoniser les règles d’urbanisme sur les 13 communes de la CCL ;
  • prendre en compte les avancées réglementaires définies :
  • à l’échelle locale, avec la déclinaison des orientations du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) du Pôle Métropolitain Loire Angers, document d’urbanisme qui concerne Angers Loire Métropole ainsi que 3 Communautés de communes dont la CCL ;
  • à l’échelle nationale, avec la prise en compte des lois grenelles et Alur (lutte contre l’artificialisation des terres agricoles ; protection des réservoirs de biodiversité et des continuités écologiques…) ;
  • affirmer un projet politique d’aménagement et de développement du territoire.

Le calendrier d’élaboration du PLUi

Enquête publique : Du 24 septembre au 27 octobre 2018

Pour plus de renseignements sur l’enquête publique, cliquez ici

Date d’entrée en vigueur : Début 2019

Un projet construit avec les habitants

Un processus de concertation nommé « demain le Loir » a été mis en place pour permettre à la population et aux acteurs locaux de s’informer et de contribuer à chaque étape du projet.

Le projet « demain le Loir » regroupe donc toutes les initiatives permettant à chacun de s’exprimer : réunion publique, manifestations locales (Fabul’Eau, Les Ruralités…), exposition publique, informations sur le site de la CCALS, dossier de consultation en mairie…

Par ailleurs, chacune des communes a identifié un élu « ambassadeur » de la concertation. Ils ont pour objectif de faire vivre la démarche de concertation en développant les initiatives participatives à l’échelle de la commune auprès des citoyens et des acteurs locaux. Pour votre commune, il s’agit de Joël GOBEREAU (Beauvau), Alain COYEAUD (Chaumont d’Anjou), Dominique CHAPON (Jarzé) et Michel COURCELLE (Lué-en-Baugeois).

Pour aller plus loin, la CCL a souhaité innover et mettre en place une plateforme numérique, outil de concertation au service de chacun. Elle vous permet de vous informer sur les caractéristiques territoriales, de partager votre vision et vos idées, de prendre connaissance des perceptions des autres habitants : www.demain-le-loir.platform-n.fr

Ce sont ainsi plus de 300 contributions qui ont ainsi été collectées puis classées en 7 grands axes et 35 orientations parmi lesquelles : développer des initiatives culturels et touristiques ; assurer un accès haut débit internet sur le territoire ; développer les activités touristiques en lien avec le Loi ; préserver la forêt de Boudré Sécuriser le réseau routier ; améliorer la qualité des espaces urbain ; assurer l’épanouissement de la jeunesse sur le territoire ; développer l’attractivité de la polarité ; assurer la transition énergétique du territoire en s’appuyant sur les ressources locales ; assurer la pérennité des exploitations agricoles ; développer les alternatives à la voiture ; diversifier les formes urbaines pour assurer l’accès à un logement au plus grand nombre…

Ces orientations ont ainsi pu être mises en lien avec les orientations du projet pour voir les convergences, les sujets insuffisamment traités…

Les habitants de la Communauté de communes du Loir étaient également invités, au Collège Vallée du Loir et à la Maison de retraite de Jarzé, à une rencontre pour qu’élus et habitants discutent des grands orientations du projet d’aménagement et de développement pour le territoire dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. Ces deux lieux étaient symboliques car ils illustrent l’importance donnée à la jeunesse et aux personnes âgées dans le projet.

Ces rencontres ont permis à plus de 120 participants de revenir sur les contributions des habitants, de prendre connaissance des grandes orientations du projet et d’en discuter.

Un projet, 8 orientations pour 10 communes

Henri LEBRUN, Vice-Président en charge de l’aménagement, a présenté les 8 grands axes du projet :

  • Habiter dans un logement correspondant à ses besoins, tout au long de sa vie,
  • Assurer la pérennité des services et équipements de proximité dans les bourgs,
  • Accueillir de futurs habitants dans des bourgs animés, au patrimoine reconnu tel que Cornillé-les-Caves, Huillé ou Matheflon,
  • Développer une offre d’équipements spécialisée et de commerces au niveau de Seiches, de l’Aurore de Corzé et de Jarzé,
  • Conforter l’attrait économique en accueillant de nouvelles entreprises dans les zones d’activés structurantes de Seiches et de l’aéroport Angers-Marcé,
  • Pouvoir se déplacer à pied, à vélo, en transport en commun et partager sa voiture, pour faire ses achats, aller travailler, se divertir et profiter de lieux récréatifs comme Malagué, les bords du Loir ou Boudré,
  • Vivre entouré des paysages singuliers des buttes boisées autour de Jarzé et de la Vallée du Loir ainsi que des paysages plus communs mais variés mêlant bois, cultures et patrimoine bâti,
  • Valoriser nos ressources locales en prenant soin de nos espaces agricoles et forestiers, de notre ressource en eau (Loir…), de notre potentiel énergétique, et de nos habitats naturels (vallée du Loir, bocage beauvalois, cavités souterraines de Matheflon, forêt de Chambiers…)

Les échanges se sont poursuivis au sein d’une assemblée divisée en petits groupes réfléchissant aux grandes thématiques citées. Les restitutions de ceux-ci à l’issue de près d’une heure d’échange ont fait apparaître une grande diversité d’idées et de réflexions.

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD)

Pour élaborer son PLUi, la Communauté de Communes est accompagnée par l’Agence d’Urbanisme de la Région Angevine (AURA). Parallèlement, plusieurs études complémentaires sont engagées :

  • un diagnostic agricole, réalisé par la chambre d’agriculture,
  • une étude "trame verte et bleue", sur les réservoirs de biodiversité et les continuités écologiques du territoire, réalisé par le bureau d’étude Terroïko/Elément 5,
  • un inventaire des zones humides, réalisé par le bureau d’étude Elément 5 (plus d’infos sur le document ci-dessous).
Inventaire des zones humides -  PDF - 1.7 Mo
Inventaire des zones humides